Fiches techniques

Lexique de la couture

Appliqué :

Forme en tissu cousue au point bourdon (zig-zag très serré) sur un autre tissu, il s’agit d’un élément décoratif.

Bâtir :

Assembler ses différents tissus de manière grossière en réalisant de gros point de couture à la main.

Biais :

Il s’obtient en pliant le tissu en diagonal à 45°. On appelle aussi biais les bandes de tissu décoratives que l’on va trouver en mercerie. « Le biais d’un tissu se trouve en pliant le tissu en diagonal, à 45° par rapport aux lisières (le fil de chaine se trouve alors contre le fil de trame). C’est la partie la plus élastique du tissu. » peut-on lire sur le site de Filoute et son glossaire de la super couturière.

Border :

Réaliser la finition d’un bord, pour éviter que la matière ne s’effiloche. Vous pouvez réaliser un biais, un galon ou encore une dentelle.

Casser :

Plier sa couture ou son tissu au fer à repasser.

Couture anglaise :

Technique permettant d’obtenir des coutures nettes sur l’endroit comme sur l’envers du patron.

Couper en biais :

Il s’agit de couper à 45° par rapport au fil de trame. On coupe en biais les pièces nécessitant de la souplesse.

Cranter :

Avec la pointe des ciseaux, pratiquer de petites entailles, simples ou en V, sur le bord du tissu, dans les marges de couture. On fait cela généralement dans le cas de coutures en ligne courbes (concaves ou convexes). Cela permet de donner une plus jolie finition aux coutures une fois retournées sur l’endroit (les tissus ne vont pas se froncer).

Décatissage : 

Préparation du tissu (lavage et repassage). Elle doit être identique avant et après couture pour éviter une mauvaise surprise (rétrécissement ou changement de couleur après passage dans la machine à laver).

Dégarnir les coins : 

Découper l’excédent de tissu au niveau des coins dans la marge de couture.

Droit fil :

C’est le sens de la lisière. On coupe le tissu dans le droit fil pour éviter qu’il ne se déforme.

Endroit contre endroit :

Ce terme est très utilisé dans les explications de couture. Il signifie que l’on pose les tissus à coudre l’un sur l’autre, en les ajustant, le côté imprimé de l’un se trouvant face au côté imprimé de l’autre. Ainsi, après couture, lorsqu’on retournera les tissus, la couture se retrouvera sur l’envers.

Entoiler :

Rigidifier un tissu à l’aide d’un morceau de toile ou de tissu rigide que vous venez coudre ou thermocoller (au fer à repasser) sur la partie de tissu concernée (bustier, col de chemise, lors de poches). 

Froncer :

Effectuer de grands points avant le long d’une pièce de tissu, puis tirer les fils pour plisser le tissu régulièrement. Sur cette image, voici les fronces une fois cousues.

Galon :

Sorte de ruban tissé que l’on utilise comme passementerie pour ganser ou décorer certains ouvrages.

Marge de couture (ou valeur de couture) :

Pour tous les ouvrages, il est ajouté à chaque longueur assemblée à une autre une petite marge, en général de 0,5 cm ou 1 cm, pour la couture. Cela correspond à la partie entre la couture et le bord brut du tissu.

Ourlet : 

Opération fréquemment rencontrée dans les ateliers de confection textile et consistant à replier un tissu sur lui-même pour raccourcir un vêtement ou réaliser une belle finition, comme en bas d’un pantalon.

Ouvrir une couture :

Séparer les marges d’une couture à l’aide du fer en les aplatissant d’une part et d’autre de celle-ci.

Passepoil :

C’est un cordon fin recouvert d’un ruban ou d’un biais et que l’on utilise pour border certaines coutures. On intercale le passepoil entre deux coutures et lorsqu’on retourne l’ouvrage, notre couture est joliment décorée de ce ruban cylindrique ! On en voit sur des coussins, des poches, ou entre l’empiècement et les devants ou dos de certains vêtements par exemple.

Pince :

Pli piqué en pointe, utilisé pour cintrer un vêtement.

Piquer :

Coudre à la machine, généralement au point droit.

Surfiler :

Permet de finir les bords grâce à une machine à coudre.

Surjeteuse : 

mMachine à coudre spécifique permettant de couper, piquer et surfiler un ou deux tissus en une seule opération. Cette machine plutôt réservée aux couturières expérimentées et professionnelles permet d’assembler les tissus et d’effectuer les finitions. C’est une machine qui conviendra parfaitement aux tissus élastiques et modernes comme le jersey et le lycra.

Tricot : 

Technique utilisée pour fabriquer une étoffe à partir d’un fil. Les boucles constitutives d’un tricot sont appelées mailles, qui sont tenues sur des aiguilles.

Sources :