L'entreprenariat

Création d’entreprise

Comme je vous le disais dans mon précédent article, vendredi dernier j’ai reçu d’excellentes nouvelles ! J’ai fait la danse de la joie toute la journée grâce à elles et même tout le week-end !!!

Mais avant de vous annoncer cette nouvelle, il faut connaître l’histoire !

Comme vous le savez sûrement, mon souhait est de créer mon entreprise pour pouvoir vendre mes créations, surtout des accessoires, dans un premier temps, afin de faire partager ma passion pour la couture. Après ma formation préparant au CAP Métiers de la Mode Vêtement Flou (MMVF), je souhaite mettre à profit mes connaissances pour confectionner des vêtements sur-mesure.

Pour cela, j’ai pendant une multitude d’heures réfléchi à mon projet pour qu’il mûrisse dans ma tête. J’avais besoin de peser les pour et contre et surtout je voulais me lancer dans quelque chose de viable dans le temps et que j’arrive, un à moment donner, à me dégager un salaire.

Mes réflexions se sont portées sur plusieurs points :

  • Ai-je le bon niveau de couture ?
  • Boutique physique ou en ligne ?
  • Combien de temps ai-je à consacrer ?

Après avoir répondu à ses petites questions je me suis orienté vers une réflexion plus commerciale :

  • Quels articles vais-je vendre ?
  • Pour quelle clientèle ?
  • Comment avoir l’inspiration ?
  • Comment trouver des projets originaux ?

Ensuite sur une réflexion plus “logistique”

  • Où stocker la matière première et des produits finis ?
  • Comment s’organiser ?

Puis sur une logique marketing :

  • Quel matériel pour la prise de vue des produits ?
  • Comment retoucher les images ?
  • Comment se faire connaître ?

Enfin sur la partie administrative et comptable ?

  • Quels est le prix d’acceptabilité ?
  • Quel est le coût de mes matières premières ?
  • Quel est le coût de confection ?
  • Quels sont les frais d’expédition ?
  • Quels sont les frais annexes ?

Cela fait déjà un paquet de questions !!!

Après avoir réfléchi à tout cela, et avoir décidé que je me lancerai, il a fallu réfléchir à un nom commercial et à une identité visuelle. Pour cela, j’ai mis à contribution ma famille pour la réalisation de mon logo. Ensuite, j’ai déposé ma marque auprès de l’INPI et le nom de domaine pour mon site Web.

Pour vendre mes créations, j’ai fait le choix de ne pas passer par les plateformes de créateurs telle que A Little Market ou Etsy, car bien qu’elles aient des avantages, je trouve que les inconvénients sont trop nombreux.

J’ai donc créé ma boutique en ligne en découvrant par la même occasion tout le potentiel de WordPress et de WooCommerce mais aussi les limites de leurs outils. J’ai dans un premier temps créé quelques fiches produits (le plus facile au final) car ensuite il a fallu réfléchir aux modalités d’expéditions et de paiements. De ce côté là, les réglages à faire sont très importants, bien sûr, mais très complexe du fait de la quantité de paramètres à prendre en compte. Pour être franche, j’y ai passé quelques journées et même quelques nuits.

Ensuite et le plus important sur le web, c’est la partie référencement. Là aussi, les paramètres à prendre en compte sont impressionnant ; entre trouver des mots-clés pertinents, des titres explicites, les liens, les métadonnées … je me suis arraché quelques cheveux !

Il faut aussi énormément communiquer car la concurrence est rude. Pour cela, j’ai fait le choix, enfin il s’est imposé à moi, d’utiliser les réseaux sociaux tel que Facebook et Instagram. Je vais également envoyer des newsletters et faire des offres promotionnelles de temps en temps. Je vais utiliser aussi l’outil de Google Business pour faire des campagnes.

Enfin, la partie à ne pas négliger, pour un projet viable, c’est toute la partie gestion. J’ai fait un prévisionnel sur 3 ans pour connaître les objectifs à atteindre pour que cette activité soit pérenne. J’ai étudié les statuts disponibles pour les créateurs d’entreprises avec leurs avantages (et inconvénients) en terme de gestion, juridique et fiscal.

Après avoir fait tout cela, et après avoir longuement discuté avec mon conseiller Pôle Emploi, j’ai été orienté, fin mai, vers un conseiller en création et reprise d’entreprise car du fait de mon statut, je peux bénéficier d’une subvention à la création d’entreprise. Et oui mon parcours est un peu atypique puisque normalement ce suivi avec le conseiller en création d’entreprise est à faire dès le départ. Mais bon les choses sont ainsi !

Nous avons longuement échangé avec cette personne et retravaillé sur l’ensemble de mon projet et nous avons réussi à déposer un dossier de demande de subvention le 18 juin 2021. Normalement, l’ensemble de ce suivi dure 3 mois, mais j’avais déjà effectué tout le travail en amont, donc nous avons pu finaliser l’ensemble de dossier en un temps record.

Je profite de cet article pour remercier les personnes qui m’ont aidé et qui m’ont envoyé des lettres d’intentions pour compléter ma demande.

Ce dossier, qui permet à l’organisme financeur d’étudier la viabilité du projet et que tout les aspects de l’entreprise ont été abordé, est passé en commission courant de semaine dernière.

Et voici la bonne nouvelle : j’ai eu vendredi dernier l’accord pour la subvention d’aide à la création d’activité. Cette aide, non négligeable, va me permettre d’acquérir du matériel professionnel pour pouvoir concevoir mes créations. En l’occurrence, je vais investir dans une machine à coudre professionnelle, une surjeteuse et une machine de découpe pour customiser mes créations.

Je suis ravie que cette démarche aboutisse favorablement car ce projet me tient vraiment à coeur ! De plus, mon dossier a été étudié par différents intervenants et approuvé. Cela me conforte dans l’idée que ce projet tient la route. J’ai passé beaucoup de temps à l’élaboration, la mise en œuvre de la boutique et la diffusion de la boutique. Maintenant, dernière étape, l’obtention du n° de Siret dont j’ai fait la demande auprès de la Chambre des Métiers.

Je croise les doigts pour pouvoir lancer officiellement ma boutique en ligne le 4 juillet. Le compte à rebours est lancé ! En espérant que cette dernière démarche aboutisse en temps et en heure !

A très vite.

La Méli-Mélo

4 commentaires sur “Création d’entreprise

  1. super article, très complet ! Finalement je pense aussi passer le cap en 2022 ou 2023. Comme je travaille à temps plein en parallèle, (dans un autre domaine que je ne souhaite pas quitter pour l’instant) je fais les choses à priori dans le sens inverse : d’abord la formation puis la création d’une micro entreprise, mais qui restera un “à côté” pour s’épanouir je pense.